J'étais dans le dernier wagon

 

Daniel Berger

 

Le 7 septembre 1957, j'étais avec mes parents dans le train « PARIS NÎMES ». J'avais 15 ans. Nous venions de Langogne où nous étions montés dans le dernier wagon. En effet, le train était bondé et la voiture de queue fut la solution adoptée par mes parents pour avoir des places assises .Nous nous sommes retrouvés sur le ballast après être descendus du train près de Nozières - Brignon, suite à un arrêt brusque mais sans dommages graves pour les passagers de ce wagon. C'était un déraillement, il a bien fallu se rendre à l'évidence.

                                                      

Mon père alla proposer son aide aux premiers secouristes et nous revint très bouleversé par le spectacle des wagons et des victimes en avant de nous.

 

Dans les vignes aux alentours, les vendangeurs à l'oeuvre accoururent. On nous ramena, je crois en car à Nîmes et de là, nous continuâmes notre voyage en train vers Marseille puis La Ciotat, notre destination.

 

Ceci est un simple témoignage à propos d'un événement vécu il y a 52 ans.

 

Merci pour ce site ignoré jusqu 'à ces jours derniers.

                                                                                                                                           

                                                                                                                  Le 13/11/2009           

                                                                                                                  Daniel. B

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site