En savoir plus sur le train express 1115

Voici la composition du train 1115 du samedi 7 septembre 1957. Composition établie d'après rapport d’enquête, photos et articles de presse. En l'état actuel de nos renseignements, nous ne pouvons pas affirmer avec certitude, l'ordre de succession des deux premiers véhicules (fourgon postal et fourgon de messagerie). Ce schéma sera modifié si nécessaire ultérieurement.

Le train express 1115 était un train de nuit qui reliait toutes les nuits Paris à Nîmes via Clermont Ferrand et la ligne des Cévennes. Il avait quitté Paris Lyon, la veille à 23h13  et devait arriver à Nîmes à 12h43. Il circulait ce matin là avec un retard d'environ 17 minutes. La rame remontait sur la capitale en fin d'après-midi sous le numéro 1116.

Le 1115 en 1956, tracté par une 141-E, franchit le viaduc de l'Altier près de Villefort (Lozère). On distingue les deux fourgons en tête du train. La composition ordinaire ne comprend que cinq voitures à voyageurs. L'express bondé du 7 septembre 1957, journée de grand départ, en comportait sept. (Photo Lucien Maurice Vilain).

Autre vue du passage du 1115 sur le viaduc de l’Altier tracté par une 141-E, au début des années cinquante. On notera la présence de voitures postales à bogies en tête de la rame. (Photo Maurice Maillet tirée du livre « Vapeur en Cévennes » de Pierre Pignède).

Dans les gorges de l’Allier, la 141-E-22 en tête de l’express 1115 au tunnel de Joncherette. (Photo Maurice Maillet tirée du livre « Vapeur en Cévennes » de Pierre Pignède).

Tractionnaires de la ligne des Cévennes. Une équipe Langeadoise sur la 141-E-16 en tête de l’express 1115 en août 1949. (Photo Maurice Maillet tirée du livre « Vapeur en Cévennes » de Pierre Pignède).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site